Compétition : être le meilleur ou être meilleur ?

La compétition est partout


La compétition fait partie intégrante de notre société. Qu’on le veuille ou non, dès le plus jeune âge, on catégorise les enfants en leur attribuant des notes qui déterminent leur niveau “d’intelligence”. On juge et on se compare aux autres, on désire mieux que son voisin, le meilleur métier, la plus belle maison, la meilleure voiture, etc… La vie de certaines personnes est basée non pas sur le ressenti de ce qu’elles veulent profondément, mais sur les attraits de la société et le regard des autres.


La compétition est permanente, le regard des autres nous fait peur. La peur du rejet, du jugement, d'être différent ou de penser différemment.

Notre économie est basée sur la compétition, les sports les plus populaires sont des sports de compétition. Elle amène son lot de dérives : dopage, tricherie, corruption, violence… Mais il existe d'autres façons de penser et de voir la vie... Le déclic pour moi a été la découverte du Parkour. C'est ce sport qui m'a amené à la réflexion que je vous partage aujourd'hui.


Le Parkour


J’ai découvert le Parkour à l'âge de 13 ans. J’ai tout de suite adhéré à la philosophie de la pratique et aux valeurs qu’elle véhicule.


Aucune compétition. Le Parkour est basé sur le dépassement de soi, l’entraide, le partage et l’esprit de famille.

Contrairement à ce que l’on peut voir ou entendre, le but du Parkour n’est pas de sauter le plus loin et le plus haut possible. Encore moins d’impressionner tout le monde en faisant des sauts immenses ou de prendre des risques inconsidérés pour rien.


Le Parkour est porteur de belles valeurs et va plus loin que ça. Il permet de dépasser ses peurs, de gagner en confiance en soi, de devenir plus responsable, plus patient, plus humble, plus fort... tant mentalement que physiquement.


Le Parkour a été mon maître spirituel, mon guide en développement personnel. Il n'y a pas de triche possible, de modèle particulier à suivre. Seulement des athlètes inspirants.


Pour moi, le Parkour a été une bulle d’air positive, dans un monde en perpétuel combat d’égo et de compétition. J’ai découvert une nouvelle façon d’aborder la compétition, non pas contre les autres mais contre moi-même*.

Elle naît d’une volonté de progresser positivement pour devenir meilleur plutôt que de vouloir devenir LE meilleur parmi les autres. La compétition prend alors un tout autre sens.


* Cette compétition contre soi-même s'étend au delà du Parkour, c'est en réalité une compétition contre ses peurs. Dans la vie de tous les jours, se confronter à ses peurs les plus profondes nous fait grandir, nous fait évoluer vers une meilleure version de nous-même.


Si vous osez sortir de votre zone de confort, c'est là qu'il y a de la vie, c'est là que vos sens sont en alertes et que l'opportunité de grandir se présente.


En étant en compétition avec soi-même et ses peurs, les autres ne sont plus des adversaires mais des alliés qui vous aident à dépasser vos peurs et vos craintes.

Et c'est tellement plus beau ! De se soutenir pour aller ensemble plus loin, plutôt que d'écraser les autres pour sa propre progression.


J'ai pu l'expérimenter durant mes 3 saisons au Puy Du Fou dans le spectacle des Vikings, là bas, la règle était respectée. Pas de compétition entre les acteurs, j’ai retrouvé cet esprit d’équipe, ce soutien et ces valeurs d’entraide et de solidarité même dans la difficulté. Nous mettons nos capacités physiques au service d'un spectacle qui fait rêver des milliers de personnes chaque année. La devise "être fort pour être utile" que l'on aime se répéter dans le monde du Parkour prenait pour moi un vrai sens.


A présent, vous vous demandez peut être comment j'ai vécu la compétition dans mon aventure à Koh Lanta...


Ma participation à Koh Lanta avait pour but de sortir de ma zone de confort. D'aller explorer encore plus loin mes capacités. Je voulais aussi voir quel impact pouvait avoir une compétition aussi forte que celle de Koh Lanta sur moi et les autres. Comment allions-nous réagir dans ce genre de conditions difficiles ?


Et bien vous aurez la réponse à cette question dans mon prochain article... ;)




« Gagner, ce n'est pas battre les autres, gagner, c'est se vaincre soi-même, vaincre notre corps, nos limites et nos peurs, gagner c'est se dépasser soi-même et transformer ses rêves en réalité. » KILIAN JORNET - de son livre Courir ou Mourir.



ABONNE TOI À NOTRE NEWSLETTER :

© 2019 Prunelle du Monde | Made with Love | Diane & Aurélien | All rights reserved.